Rencontre avec l’équipe du Secrétariat du CEPF et le RIT du Hotspot East Melanesian Islands

imag0233Les 07 et 08 Septembre, le Secrétariat du CEPF a organisé une session de formation sur les mécanismes de suivi évaluation, communication et l’intégration de la dimension genre, formation à l’attention de l’équipe Régionale de mise en œuvre pour le Hostpot East Meanesian Islands, et à laquelle a participé Ravaka ; une opportunité d’échanger sur les pratiques au niveau des deux hotspots.

CEPF Hotspot Heroes: un 15ème anniversaire mettant à l’honneur ses bénéficiaires

dsc_0031

CEPF Hotspot’s Heroes

Le grand rassemblement de la communauté des acteurs dans le secteur de la conservation a été l’occasion choisie par CEPF pour célébrer de son 15ème anniversaire.15 ans à soutenir la société civile dans la conservation de la biodiversité au niveau de 24 régions réparties dans le monde – 24 Hotspot – régions riches en biodiversité mais qui sont à la fois menacées de disparition.

Célébré au Bishop Museum, Honolulu, l’évènement a été marqué par la reconnaissance des efforts fournis par 15 Héros des Hostpots : des personnes engagées, dévouées dans la conservation de la faune, de la flore et de l’écosystème critique au niveau des hotspot afin qu’ils puissent continuer à pourvoir les différents services à la nature et à l’homme.

dsc_0049

Délégation malagasy à Hawaii avec Andry Petignat, Hotspot MADIO

Le hotspot Madagascar et les Iles de l’Océan Indien était honoré par son Héros – Andry Petignat de l’Arboretum Antsokay, site dédié à faire connaitre et à protéger les espèces endémiques de la forêt épineuse du Sud-Ouest de Madagascar. Grâce aux financements du CEPF, l’arboretum a créé un programme d’éducation environnementale, qui a été renforcé récemment par la promotion de l’écotourisme.

A noter que les 15 héros étaient choisis parmi 2000 organisations ayant bénéficié de la subvention de CEPF depuis 2001. Pour mieux connaître ces 15 héros, cliquer ici

Outreach Madagascar

axe-nord-ouestPour Madagascar, c’est dans l’axe du Corridor du Paysage Nord-Ouest qu’a débuté l’outreach. Les acteurs de la société civile ainsi que les organisations locales communautaires et associations œuvrant dans la région Boeny – ZCB du Corridor Nord-Ouest, de Maevatanàna Ambato- Boeni et Sofia ont pu en bénéficier du 11 au 16 juillet derniers.

Pour Antananarivo, la réunion d’informations organisée par toute l’équipe du Rit s’est tenue le 18 juillet à l’Hôtel Grand Mellis dans le centre-ville. La présentation des sites spécifiques et Directions Stratégiques (DS) cibles de l’appel, le processus de traitement des ainsi que les critères éliminatoires d’éligibilité et le guide du remplissage du LOI Grandes et Petites subventions a été effectuée. Les attentes du Rit par rapport au projet à soumettre ainsi que la manière de le faire ont été aussi abordés.

Axe Sud –Ouest : Tsinjoriaka Andatabo-Andavadaoka et Tuléar.

dsc_0003Pour la région Sud-Ouest, il est question d’une seule ZCB (MDG 92-NAP Complexe Mangoky Ankazoabo) et 6 ZCB issues du Paysage de Mikea, Du 24 au 31 juillet, l’objectif de l’outreach a été d’identifier et mobiliser les organisations communautaires à soumissionner ainsi que l’appui de ces acteurs dans le remplissage du canevas de projet.

Pour la région Menabe Antimena, la réunion d’information s’est adressée à l’endroit des Sociétés civiles et acteurs basés sur la région Menabe. Le CEPF a ciblé le paysage Kirindy Mangoky et le paysage de Menabe avec 6 ZCB prioritaires, focus sur les DS1 et DS3, et 2 ZCB focus sur la DS2.

Outreach Maurice et Seychelles

mauricePour l’île Maurice, l’outreach a été effectué au mois de juin, peu après la sortie de l’appel. Informer les partenaires comme le Service Forêt, le NPCS du Ministère de l’Industrie et la Sécurité Alimentaire, le secteur privé, la société civile et l’université sur le fonds CEPF, sa mission, les zones d’interventions, les directions stratégiques, l’équipe régionale, les zones de conservation de biodiversité prioritaires de Maurice, le processus d’appel et sélection de projets ont été l’objet de mission de l’équipe.

dsc_0448Quant aux Seychelles, pour cet appel, le CEPF s’est focalisé sur 12 zones clés de biodiversité aux Seychelles. Informer les principaux acteurs de l’environnement sur l’initiative le Fonds, les réalisations actuelles et le nouvel appel à projet. Durant la mission de suivi et d’information qui a eu lieu du 9 au 18 juillet, dix organisations de la société civile ont participé à la réunion d’informations. Il a été partagé tout ce qui concerne sa mission, ses zones d’intervention, les quatre directions stratégiques, l’équipe régionale de mise en œuvre et les zones clés de biodiversité priorisés aux Seychelles. Le processus d’appel et sélection de projet ont été diffusés.
Lors de la réunion, les questions ont particulièrement porté sur les critères de sélection des KBA priorisés dont particulièrement Félicité et Iles Desnœuds et ainsi que l’existence de zones de plus haute valeur et qui méritent l’attention.

OUTREACH

Lancement du 4ème appel à projets au niveau du Hotspot

De manière générale, l’outreach a pour objectif d’informer les acteurs de la société civile et associations œuvrant dans une région donnée sur l’appel à projets, le processus d’accès au financement du CEPF et les démarches de sélection des projets. Elle sert aussi à identifier et mobiliser les organisations communautaires à soumissionner et à les appuyer dans le montage de dossier de financement. Pour le 4ème appel lancé début juin, un véritable marathon a été lancé pour l’équipe du Rit puisque 3 pays (Madagascar, Maurice et Seychelles) sur 4 sont concernés dont le focus a été mis sur les 3 Directions Stratégiques (DS), à savoir :

  1. Donner aux communautés locales les moyens de protéger et gérer la biodiversité dans les Zones Clés pour la Biodiversité Prioritaires
  2. Assurer un leadership stratégique et une coordination efficace de l’investissement du CEPF à travers une équipe régionale de mise en œuvre
  3. Renforcer les capacités de la société civile aux niveaux régional et local via des formations, des échanges et des actions de coopération régionale

4ème Appel à projets Grandes et Petites subventions 2016

graphique-grants

Synthèse des investissements alloués depuis 2015

L’appel à projet lancé pour les Grandes et Petites subventions de juin à septembre 2016, a concerné 7 Zones Clés de Biodiversité (ZCB). Les pays couverts ont été Madagascar (avec les corridors sélectionnés), Maurice et Seychelles.

A ce stade de traitement, 80 projets ont été reçus pour le Small grants et 59 pour le Large grants. L’équipe s’attèle à l’analyse desdites propositions

repartition_corridor_small repartition_ds_large repartition_ds_small repartition_pays_lsrepart_pays_large

Andry Petignat, Hotspot Heroe Madagascar et les Iles de l’Ocean Indien

Pour marquer la célébration de son 15ème anniversaire, le CEPF a choisi de récompenser le travail  et les efforts de 15 personnes œuvrant dans la conservation, sélectionnées parmi  plus de 2000 organisations bénéficiaires.

Les héros des Hotspot et les organisations non gouvernementales pour lesquelles ils travaillent ont apporté une contribution exceptionnelle à la conservation des hotspots – biodiversité des régions terrestres encore menacées avec la plus grande diversité biologique. Les héros illustrent le dévouement, le dynamisme des personnes qui travaillent avec le CEPF pour permettre à certains écosystèmes vitaux de continuer à fournir de l’air propre, de l’eau douce, des sols sains, des moyens de subsistance durables, la résilience au changement climatique et bien plus encore.

300px-andryAndry Petignat, manager, Arboretum d’Antsokay, Madagascar

Andry Petignat a grandi et étudié à Toliara- Madagascar, où son père, amateur botaniste Hermann Petignat, a fondé l’Arboretum d’Antsokay au début des années 1980. Andry Petignat a suivi les traces de son père, en prenant en charge la gestion de l’arboretum en 2003.

L’arboretum se concentre sur la conservation des plantes de la forêt épineuse dans le Sud-Ouest de Madagascar. On y trouve plus de 900 espèces de plantes dans la collection, dont 90% sont endémiques du Sud de Madagascar, et 80% ont des propriétés médicinales. La collection de l’arboretum dispose d’une grande variété d’espèces de plantes succulentes endémiques, dont beaucoup sont en danger.

En effet, les forêts épineuses de Madagascar reçoivent relativement peu d’attention des organisations de conservation par rapport aux zones avec de grandes populations de faune charismatiques tels que les lémuriens. En effet, seulement 3% de la région est protégée. M. Petignat se consacre à la protection de la flore des forêts épineuses et à la sensibilisation de cette région de plus en plus fragmentée. Le financement accordé par CEPF pour l’Arboretum consiste à la mise en œuvre des initiatives d’éducation, y compris la création d’un centre d’éducation, le développement des activités pour les enfants et les enseignants à l’arboretum ainsi que le recrutement des éducateurs et des communicateurs locaux qualifiés pour sensibiliser sur l’importance de la diversité végétale et la gestion durable des ressources naturelles. L’arboretum met actuellement en œuvre un projet visant à promouvoir l’écotourisme, reliant le secteur privé et les communautés locales dans la région de Toliara.

Mr. Petignat est co-auteur des livres:  “Guide des plantes succulentes du sud-ouest de Madagascar,” “Baobabs de Madagascar, les arbres à l’envers” et “Baobabs of the World.”