Projet UNESCO

PROJET D’ACCOMPAGNEMENT DANS LA FORMULATION ET LE SUIVI DE LA MISE EN ŒUVRE DE PETITS PROJETS COMMUNAUTAIRES DANS LES SITES DE MAROJEJY ET DE MASOALA
Région SAVA – MADAGASCAR

Les Forêts humides de l’Atsinanana, comprennent 6 parcs nationaux gérés par Madagascar National Park (MNP), dont les Parcs Nationaux de Masoala, et de Marojejy. Depuis  la crise socio-politique qui a frappé le pays et l’anarchie générale qui l’a accompagnée en 2009, l’intégrité du bien a été sérieusement menacée par les actions anthropiques, tels les exploitations illicites, les défrichements, les braconnages, les feux de végétation et de brousse. Au cours de ces 5 dernières années, ces pressions ont augmentées et les impacts sont ressentis dans les régions. Face à ces menaces, le Comité du Patrimoine Mondial a inscrit le bien sériel sur la Liste des biens en péril en 2010.

Parcs nationaux de Marojejy et Masoala:

Le Parc National de Masoala a été créé en 1997 au Nord-Est de Madagascar, à cheval entre les régions de l’Atsinanana et de l’Analanjirofo. C’est la plus grande des aires protégées de l’Ile avec ses 235 000 ha de forêt tropicale humide. Le parc a été créé pour gérer, protéger et restaurer le patrimoine naturel de l’île malheureusement soumis à de fortes pressions.

Le Parc National de Marojejy se situe dans la région de la SAVA (Sambava Andapa Vohémar Antalaha) également situé au Nord-Est du pays, avec une superficie de 55 500 ha, sur une chaîne de montagnes qui culmine à  2 132 m d’altitude. Marojejy a été classée Réserve Naturelle Intégrale depuis sa création. Suite à une réorientation de la politique forestière à Madagascar, il a été érigé en Parc National en 1998 et ouvert au public.

L’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture – UNESCO a mis en oeuvre un plan de retrait des forêts Humides de l’Atsinanana dont les parcs Masoala et Marojejy en partenariat avec la Fondation TANY MEVA. Le projet est doté d’un financement de  173.000 USD et  démarré en mai 2014.

Dans le cadre de ce partenariat, Tany Meva assure l’intégration des communautés riveraines aux parcs de Marojejy et de Masoala à entreprendre des activités productrices qui renforceront leur développement. Sans toutefois porter atteinte à l’intégrité du site du patrimoine mondial « Forêts humides de l’Antsinanana »

Les actions de la Fondation se focaliseront sur:

  • la sensibilisation et l’animation des communautés riveraines des 2 parcs sur l’importance des parcs nationaux
  • l’appui à l’identification et à la mise en œuvre des activités de développement durable à base communautaire
  • l’accompagnement technique par la mise en place d’un agent local auprès des 2 parcs. Ces agents auront la charge d’appuyer le développement organisationnel et institutionnel des communautés
  • l’identification de partenaires financiers ainsi que l’élaboration d’une cinquantaine de petits projets par les acteurs locaux

Objectif du projet

  • Le retrait du site du patrimoine mondial « Forêts humides de l’Atsinanana », dont les parcs de Masoala et de Marojejy de la liste du patrimoine mondial en péril

Résultats escomptés

  • Les communautés riveraines sont de nouveau impliquées dans la protection des sites
  • Les activités de développement contribuent à l’amélioration des conditions de vie des communautés et à la gestion durable des ressources naturelles

Réalisations périodiques

  • Action de sensibilisation et de communication en matière de réglementation forestière et d’ éducation environnementale menée au niveau des sites cibles: 26,6% de la population cible dans les 7 communes concernées
  • Intégration des actions de gestion de ressources naturelles dans les projets communautaires
  • Projets de développement au niveau de 40 sites identifiés. Le GEF SGP a accepté de soutenir financièrement les projets de développement identifiés : 40 dossiers de projets groupés en 10 grands projets d’envergure communale. 7 grands projets au niveau communal ont été octroyés par GEF SGP