Gestion Durable des Ressources Naturelles

La Fondation Tany Meva contribue à la gestion durable des ressources naturelles (GDRN) notamment à travers l´appui financier à la gestion et la conservation des Aires Protégées du SAPM (Système des Aires Protégées de Madagascar) ainsi que des activités de développement promues par les communautés avoisinantes.

Objectifs

Soutenir l´engagement et la prise de responsabilités des communautés locales dans la gestion durable des ressources naturelles, à travers le renforcement de leur capacité et la mise en place de mécanisme de financement local durable.

Réalisations

950.000ha d’aires protégées soutenues, soit 16% de l’objectif national fixé à Durban (Makira, Mikea, Amoron’i Onilahy, Tsimanampetsotse, Tsinjoriake, Bezaha Mahafaly, Midongy)

253.000ha de transferts de gestion appuyés pour la conservation de 4 aires protégées (Makira, Mikea, Amoron’i Onilahy, Tsimanampetsotse) soit 65 transferts de gestion.

Trois (3) Aires Protégées de la région Atsimo Andrefana

La Fondation Tany Meva et le Global Environmental Fund – Small Grant Program (GEF-SGP) ont développé depuis 2008 un partenariat pour la région Sud Ouest. Les appuis financiers dans les zones d´intervention sont cadrés dans une stratégie d´intervention formalisées par un protocole global de collaboration entre les deux parties. Actuellement 93 projets communautaires sont en cours ou prévus pour être entamés dans les trois (3) zones cibles : complexe Mikea, Amoron´i Onilahy (Plateau Belomotse) et Tsimanampetsotse (Plateau Mahafaly).

Les thématiques de ces projets concernent en général :
– La gestion communautaire de forêt sèche associée à l´agriculture durable et/ou la valorisation des terres anciennement défrichées
– La gestion communautaire de forêt sèche et développement d´alternatives énergétique et économique
– La valorisation durable de lac, aménagement et écotourisme
– La gestion des aires marines et côtières
– La gestion durable des écosystèmes marins et côtiers
– L´agriculture améliorée et gestion de l´eau pour renforcer la conservation communautaire des forêts

On note aussi des projets sociaux d´alphabétisation, de mise en place de système de communication communautaire à but Information-Education-Communication et de réseautage, d´adduction d´eau potable.

L´objectif étant de renforcer l´appui de proximité dans ces 3 zones grâce à l´appui de conseillers techniques de zones et d´accompagnateurs. A ce jour, on recence 6 accompagnateurs de proximité, 4 Conseillers techniques de zone et 2 ONG accompagnant les communautés promotrices de projet.

Aire Protégée de Makira

La collaboration entre le Projet Makira et la Fondation Tany Meva a débuté en 2005. Il s´agit principalement de l´appui de Tany Meva au renforcement de capacité d´accompagnement des Comités de Gestion (COGE) du projet ainsi que la mise en place de transfert de gestion responsabilisant les communautés locales dans la gestion de la ceinture verte. En collaboration avec le Wildlife Conservation Society (WCS – gestionnaire délégué), cet appui a permis la mise en place de 16 Gestions Contractualisées des Forêts (sur 42 500 Ha) ainsi que de 12 nouveaux transferts de gestion – sur 70 700 ha (en cours) autour de l´aire protégée (zone de protection). A terme, la ceinture verte formera un écran de protection contre les pressions anthropiques au bénéfice de la conservation de la biodiversité de Makira et du développement de la population.

Micro finance au service de l’environnement

Concept lancée avec la mise en place de la ceinture verte autour de la forêt de Makira, avec le Réseau OTIV Zone Littorale, pour renforcer la protection de l’Aire Protégée à travers le soutien des activités génératrices de revenu favorables à l’environnement.

Parc National Midongy – Befotaka

De juillet 2007 à 2009, la Fondation Tany a apporté son soutien au projet “ promotion du Parc National Midongy – Befotaka en site du patrimoine mondial“ promu par l’UNESCO. Dans ce cadre, tout en apportant sa contribution financière, Tany Meva a reçu la gestion d´un fonds de la Conservation International pour appuyer la mis en œuvre des activités alternatives promues par les communautés tributaires du parc. Les interventions de Tany Meva ont été concentrées sur le renforcement de la participation des communautés dans la gestion du parc ainsi que la promotion d’activités de développement autour.
Cet appui a été traduit par:
– la mise en place d’un comité de suivi écologique (30 membres) avec Madagascar National Park et d´un comité de vigilance / patrouilles (60 membres)
– la matérialisation des limites du parc sur 41km
– le renforcement du COSAP (comité d’orientation et soutien aux AP)
– la dotation de matériels et intrants agricoles et de couture pour la mise en œuvre de 63 projets promus par 28 associations (700 membres)
– une visite échange à Ranomafana (30 personnes représentatives des comités de suivi écologique et de vigilance, des membres des associations et du COSAP)
– la formation de 10 pépiniéristes villageois.

Réserve Spéciale Beza Mahafaly

En collaboration avec Liz Claiborne Art Ortenberg Foundation (LCAOF), la Fondation Tany Meva apporte son appui à l´Ecole Supérieure des Sciences Agronomiques – Département des Eaux et Forêts (ESSA – Forêts) dans un projet de « renforcement de la participation des communautés aux activités de conservation et de recherche » dans la RS de Bezaha Mahafaly suite à son extension à 4600 ha.
Lancé en 2005, les objectifs du projet sont :
– le renforcement de la collaboration avec les partenaires locaux et régionaux pour assurer la durabilité de la gestion de la RS comme faisant partie du développement local
– le renforcement des formations et éducations en gestion de la biodiversité et développement local
– l´élargissement des activités de conservation et de suivi écologique à l´extension de la RS tout en faisant face aux nouveaux besoins et enjeux.