Projet en cours

ENERGIE RENOUVELABLE

Valorisation des ressources en eau pour l’électrification rurale : Il s’agit d’une alternative à l’usage de groupe électrogène et des lampes à pétrole en milieu rural. 5 centrales pico hydro électrique d’une puissance de 7,5 kW à 40kW, desservent en électricité 20 villages, pour un total de 600 ménages, 9 écoles, 2 centres de Santé de base.
Les 5 sites d’implantation des pico centrale hydro électrique :

  • Andriantsemboka- commune rurale Antanetikely, district Atsimondrano région Analamanga;
  • Andriatsiazo- commune rurale NosibeTsimiloharano,  région analamanga district Andramasina;
  • Ambaravaranala- commune rurale Merikanjaka, district Manjakandriana, regionanalamanaga;
  • Ambohidreny- commune rurale Analaroa, district anjozorobe,  région Analamanga;
  • Ankaraobato-commune rurale Milenake, district Tuléar II, région AtsimoAndrefana;
  • Diffusion de fatana pipa au niveau des cantines scolaires et acteurs économiques des régions Analamanga, AtsimoAndrefana et Androy. Ce type de foyer est choisi pour son efficacité, son caractère écologique, sa propreté et son niveau de sécurité. Il réduit jusqu’à 70% la consommation de biomasse (bois et charbon de bois). Avec sa cheminée, le Fatana pipa peut réduire à 80% le niveau de la pollution intérieure. Les risques d’accident de feu sont très peu. 521 écoles publiques et 400 ménages répartis dans 4 régions ont bénéficié de ce foyer;
  • Mise en place d’une unité de micro distillerie d’éthanol à Ambositra et appui à la production locale de foyer à éthanol (01 type de foyer testé et amélioré en laboratoire, 01 autre type de foyer primé et en cours d’affinage en vue de l’amélioration de l’efficacité énergétique). Le renforcement de capacité des 30 acteurs de la filière canne à sucre/huiles essentiels pour la mise en place de micro distillerie d’éthanol.

REBOISEMENT / REFORESTATION

  • 200 ha de reboisement communautaire à vocation énergétique dans la région du Sud-Ouest avec la mise en place des parcelles reboisées d’espèces à usage bois énergie viables. Gérées par les communautés dans les communes d’Andranovory, Andranohinaly et Analamisampy. d’une manière autonome et pérenne par les autorités locales, l’administration forestière et les communautés locales;
  • 450 ha de reboisement durable à vocation sociale et environnementale appuyés par la filière carbone dans la commune rurale d’Ankotrofotsy, district Miandrivazo avec l’élaboration des titres fonciers ainsi que les renforcements de capacités technique, structurel, institutionnel et socio organisationnel;

GESTION COMMUNAUTAIRE DURABLE DES RESSOURCES NATURELLES

  •   Amélioration et réhabilitation du Parc Botanique et Zoologique de Tsimbazaza : 1500 m² de sentiers pédestres réhabilités, l’ombrière remplie de 1315 pieds d’espèces végétales spécialisées ainsi que les petites infrastructures (chalet et bancs) et les dispositifs divers sont réhabilités : 45 panneaux éducatifs / informatifs et 166m de garde-fou réhabilité;
  • 100 femmes productrices de sel gemme dans la commune d’Ankazombalala dans le Sud-Ouest de Madagascar sont formées pour mettre en valeur des techniques de production plus rationnelles et pérennes en harmonie avec la conservation de la biodiversité et profiter d’opportunités de marché plus larges;
  • Pérennisation de la gestion de la station forestière de Mandraka, d’une superficie de 100’ha classée réserve domaniale. Cette station forestière est composée d’une forêt primaire, secondaire et d’un arboretum constitué d’essences exotiques;
  • Site vitrine écologique de Tsiazompaniry par l’AssoctionTsarafara : gestion de 1059 ha de forêt naturelle, 2233 ha de reboisement pour la conservation du sol et de l’eau, promotion de l’écotourisme : location gérance de 15 000 ha pour 30 ans. Production d’huile essentielle de Ravintsara ou Cinnamomumcamphora d’une quantité de 10 kg/an améliorant le revenu de 350 ménages. 370 personnes soit 60 ménages électrifiés par des panneaux solaires, adduction d’eau potable par un système de pompage. 297 élèves ayant effectué une classe verte auprès des parcs nationaux.

EDUCATION ENVIRONNEMENTALE APPLIQUEE

  • 22 900 élèves de plus de 480 établissements d’enseignement publics et privés ayant effectué une classe verte dans 23 aires protégées. L’objectif étant de les faire découvrir les ressources naturelles pour une meilleure connaissance et culture environnementales et avoir un comportement plus respectueux de l’environnement. Réalisation également d’activités environnementales comme l’aménagement de jardins scolaires, la construction de latrines, l’équipement des établissements scolaires en énergie renouvelable, l’acquisition de matériels didactiques relatifs à l’environnement…