Energie Ecologique – Angovo Meva

Objectifs

Encourager l’adoption, au niveau des communautés urbaines et rurales, de supports de cuisson et d´éclairage moins polluants, permettant de réduire la dépendance vis-à-vis du gaz, du charbon, du pétrole lampant afin de réduire les émissions de gaz carbonique et d’améliorer les conditions de vie des ménages à Madagascar.

Approche pour la diffusion des supports à source d’énergie renouvelable

La production de kits (maîtrise de la technologie), la sensibilisation des bénéficiaires et la mise en place de mécanisme assurant la diffusion pérenne des supports définissent le programme Angovo Meva. Ainsi, deux (02) mécanismes ont été mis en place à travers le programme:
• mécanisme compensatoire sous forme d’activités verte : réalisation d’actions concrètes d’engagement en faveur de l´environnement  par le reboisement, les travaux d’assainissement villageois et cela, en collaboration avec les ONG, les associations locales et/ou projets de développement
• mécanisme incitatif financier en partenariat avec les institutions de micro-finance

L’approche est donc basée sur le partenariat avec les techniciens producteur de supports, mobilisateur social et partenaire technique et financier.

Réalisations

Pico centrale hydroélectrique pour l’électrification rurale

La technologie de pico-hydroélectricité vise à valoriser la potentialité hydrologique locale pour permettre l’électrification des localités enclavées tout en renforçant le développement local.

Deux impacts ont été évalués:  l’utilisation de la centrale hydroélectrique permet la faible émission de C02, comparé à une centrale thermique : 0,77 tonnes de CO2 évités par 1 MWh produite et l’accès à l’électricité a permis aux différents bénéficiaires d’:

  • améliorer  la qualité de service par l’utilisation d’équipements modernes  pour les établissements scolaires ( supports de formation tels les équipements audiovisuels) et sanitaires (conservation des médicaments)
  •  acquérir des équipements modernes pour les artisans et producteurs locaux permettant la transformation des produits agricoles (ou autres)
  •  accroître les recettes fiscales grâce au développement de projets locaux
Type de support  pour l’électrification rurale Bénéficiaires
1 pico-centrale hybride de 25kW composée d’une centrale hydroélectrique de 10 KW et un groupe thermique à bioéthanol de 15 KVA 160 ménages, 2 écoles, 1 CSB  ou Centre de Santé de Base
4 Pico-centrales hydroélectrique de puissance 7,5 à 40kW et dont la puissance totale est de 70 kW 850 ménages ; 15 établissements  scolaires (Ecole Primaire Publique et Lycée) ; 2 bureaux de la Mairie ; 3 Centres de Santé de Base  ; 1 poste avancée  de la Gendarmerie ; des unités  productives et des éclairages public
Extension du réseau électrique national de la JIRAMA alimenté par la centrale hydroélectrique d’Andekaleka 700 ménages, des établissements  scolaires (Ecole Primaires publique et Lycée) ; 1 bureau de la Mairie ; 1 CSB ; des Unités  productives et des éclairages public
4 Pico centrales hydroélectrique dans le cadre du projet Pico Hydroélectricité au service du Développement Rural – PHEDER, d’une puissance totale de 300kW 77 000 individus incluant : 1 580 ménages utilisateurs directs, 38 établissements scolaires, producteurs agricoles, et les services publics (6 CSB, 6 bâtiments des communaux…), 8 entrepreneurs ruraux

Foyer à biomasse ou fatana pipa

Le foyer à biomasse est une solution de cuisson innovante qui permet de réduire à la fois la consommation en bois et le temps de cuisson. Mais aussi de réduire l’incidence de maladies respiratoires grâce à l’évacuation des fumées et à la propreté du fatana.
Plus de 3800 foyers à biomasse ont été diffusés auprès de 3 Régions Analamanga, Atsimo Andrefana et Vakinankaratra et sont utilisés actuellement par plusieurs catégories d’acteurs:
• Sambaina (Village du Millénaire à Analamanga) : 1100 ménages et 12 établissements scolaires
• Toliara II et Ampanihy (AtsimoAndrefana) : 60 écoles et plus de 30 000 élèves par le biais de 267 cantines scolaires et 1022 foyers à biomasse et suivant le mécanisme compensatoire (mise en place de jardin scolaire et utilisation de fosse à ordures au niveau de l’établissement)
• Toliara Ville (Région AtsimoAndrefana) et la région de Vakinankaratra : 1000 foyers diffusés auprès des ménages, restaurateurs et gargotier suivant le mécanisme « Energy Fonds » en partenariat avec les institutions de micro-finance

Foyer amélioré kopadroa et charbon bozaka

En collaboration avec l’Association Nationale d’Actions Environnementales ou A.N.A.E et la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Ecologie, de la Mer et des Forêts, Tany Meva soutient un projet de diffusion de foyers kopa-droa et de charbon bozaka.

Environ 800 ménages maîtrisent actuellement la technique de fabrication de ces kits qu’il utilisent pour leur cuisson quotidienne. Une vingtaine de personnes ressources locales ont été également formée pour servir de technicien locaux accompagnateur des ménages adoptant

Le foyer kopa-droa est fabriqué à partir deterre et d’argile. Quant au combustible charbon bozaka, il est fait de rejet de biomasse et d’argile. Choisis pour leur efficacité socioculturelle, économique et environnementale, la particularité de ces  kits réside dans le fait que leur technologie est à la portée des niveaux de connaissance des communautés locales. Les matières premières sont disponibles sur place et leur fabrication ne nécessite pas de matériaux supplémentaires

Foyer à éthanol au service des ménages 

Initié conjointement par la Fondation Tany Meva et la Banque Mondiale en 2008, le projet de diffusion de foyers à éthanol constitue une des initiatives en phase de pérennisation dans la filière agrocarburant si la majorité des projets de cette filière sont encore en phase de démarrage
• 200 ménages de la ville d’Ambositra (Région Amoron’I Mania) et celle de Vatomandry (Région Atsinanana) utilisent le foyer éthanol pour leur cuisson quotidienne
• une microdistillerie est mise en place à Ambositra afin de faciliter l’approvisionnement du produit
• un salon de l’éthanol, initié conjointement par la Fondation TanyMeva, le Ministère de l’Energie et la Banque Mondiale, s’était tenu à Antananarivo, en décembre 2010 ayant permis de :
– sensibiliser les opinions publiques sur les avantages (sociaux, économiques et environnementaux) acquis à l’usage de l’éthanol, et de mobiliser les acteurs (opérateurs économiques, départements ministériels, ONG, Association, paysan) concerné par la filière éthanol domestique
– renforcer les recherches dans la filière notamment en ce qui concerne les foyers
– préparer le cadre réglementaire relatif à l’éthanol combustible