Menabe Antimena, une diversité biologique exceptionnelle unique au monde

menabeL’allée des baobabs. De jour comme de nuit et par tous les temps, les quelques dizaines du plus majestueux des baobabs, Andasonia grandidieri, composent l’une des allées les plus célèbres de Madagascar. C’est l’un des sites touristiques malgaches les plus photographiés notamment lors du coucher du soleil, où le spectacle peut virer au grandiose. Pourtant, en termes de biodiversité, c’est toute la zone de conservation de l’Aire Protégée Menabe-Antimena qui est un site très riche en termes d’habitats naturels car caractérisée par des forêts denses sèches, par le lac Kimanaomby et le lac Bedo et des mangroves présentant un centre de micro-endémisme. Les réserves d’Andranomena sont gérées par Madagascar National Parks et celle de Kirindy par le Centre National de Formation d’Etudes et de Recherches en Environnement et Foresterie. Des espèces faunistique et floristique à forte endémicité comme Hypogeomys antimena (rat sauteur géant), Pyxis planicauda (tortue à queue plate), Microcebus berthae, Aloe berevoana, Euphorbia berevoensis et Pachypodium bicolor y sont recensées.

Deux membres de l’équipe du RIT MADIO, composée de Ravaka Ranaivoson (Manager CEPF RIT MADIO) et Miara Rajaobelina (Gestionnaire de Projets) ont effectué une mission dans cette zone vers la fin avril afin de s’imprégner des activités de financement qui y débutent tout en faisant connaître le CEPF et ses investissements. La participation à l’atelier de lancement pour la mise en place du Schéma d’Aménagement Communal ou SAC organisé par l’Association Fanamby le 28 avril dernier à Morondava a été l’un des principaux objets de cette mission. En effet, Fanamby vient d’initier un projet de renforcement de la coordination et des capacités des associations co-gestionnaires du développement local et de conservation durable des écosystèmes de l’Aire Protégée du Menabe. Ce projet, financé dans le cadre des grandes subventions du CEPF, d’une durée de deux ans a pour finalité l’’intégration des SACs dans le processus de décision politique locale, régionale et nationale par le renforcement de capacités opérationnelles des parties prenantes pour une meilleure cogestion de la Nouvelle Aire Protégée, en parallèle avec l’exécution du Plan d’Aménagement et de Gestion ou PAG organisé par Fanamby. Le Schéma d’Aménagement Communal ou SAC couvrent cinq (05) communes: Beroboka, Bemanonga, Tsimafana, Beloha et Marofondilia. Cet atelier a donc vu la participation de tous les acteurs et parties concernées par le processus, à savoir les autorités locales, les directions régionales du MEEF, la Chambre de Commerce de Morondava et enfin les organisations internationales œuvrant dans cette zone. Mis à part cet atelier, des réunions avec les partenaires opérant dans la zone Menabe et Kirindy Mangoky, apportant une meilleure connaissance des secteurs clés de la Zone comme la pêche, l’agriculture et le tourisme ont été tenues. Enfin, une descente sur terrain dans les villages de Kirindy et Lambokely ont permis une meilleure connaissance de la zone. A travers les différentes rencontres effectuées lors de la descente, les menaces qui pèsent sur cette Aire Protégée Menabe Antimena ont été mieux cernées. Notamment l’importance des flux migratoires en provenance du Sud de Madagascar et la pauvreté extrême des villages enclavés. Ces populations qui pratiquent encore l’agriculture traditionnelle provoquent le défrichement de la forêt pour satisfaire leur besoin croissant de terres agricoles. atelier_menabe