Espèces-phare dans la forêt d’Oronjia-Complexe Ramena Antsiranana

Oronjia, un joyau abritant des espèces importantes pour les communautés 

Généralités

carteLa forêt d’Oronjia, dans l’extrême nord de Madagascar abrite une biodiversité exceptionnelle, des paysages splendides et des vestiges historiques fascinants (planche photographique 1). Ses communautés sont fortement liées à l’utilisation des ressources naturelles, une situation devenue dangereuse pour la biodiversité si aucune mesure n’est prise pour la gestion du site. Le présent article illustre la gestion de deux espèces de plantes importantes de la NAP Oronjia.

Quelques ressources utilisées et menacées

Les plantes sont parmi les ressources les plus utilisées par la population locale, elles sont nécessaires pour la survie de la population locale. Parmi lesquelles, nous citons le cas de deux espèces importantes Dioscorea orangeana et Delonix velutina. Elles sont fortement utilisées par les communautés alors que leur aire de répartition se concentre dans la forêt d’Oronjia et ses environs. Respectivement, elles sont valorisées pour la nourriture et la construction. Elles sont fortement demandées à cause de ces utilisations et actuellement, elles se trouvent dans les situations critiques de menaces.

– Dioscorea orangeana Wilk. est une espèce d’igname sauvage. Son tubercule constitue l’aliment de base et source de revenus pour les communautés pendant les périodes de soudures. Elle est classée comme en Danger Critique (CR B1ab(iii)+2ab(iii)) selon les critères de catégories de l’IUCN (Wilkin et al. 2009). Les photos suivantes illustrent cette espèce.

rameau florifere

Rameau florifère de Dioscorea orangeana

tubercules

Tubercules de Dioscorea orangeana

Delonix velutina Cap. est une espèce d’arbre. Son tronc est utilisé pour la fabrication de pirogue traditionnelle utilisée par les pêcheurs qui constituent plus de 80% de la population autour d’Oronjia. Elle est classée comme menacée d’extinction (EN B1ab(iii, y)+2ab(iii,y) vers 3.1, 2014). Les photos suivantes illustrent cette espèce.

pied adulte

Un pied adulte de Delonix velutina

defrichement

Un tronc abattu présentant un début de travail pour la fabrication de pirogue

Avant, les exploitations de ces espèces ont été rationnelles, mais très récemment, l’explosion démographique et la pauvreté ont entraîné leur exploitation massive, augmentant les pressions sur leurs habitats et les espèces mêmes.

En plus de ces formes d’utilisation, diverses activités anthropiques, telles les défrichements, les coupes sélectives et la divagation des bétails constituent des véritables pressions sur leur habitat. Ainsi, pour sauver ces ressources tant importantes pour la survie des communautés d’Oronjia, la recherche et mise en œuvre de mesures pour maîtriser les pressions qui les affectent s’avèrent nécessaires. Les photos suivantes illustrent quelques menaces sur l’habitat des deux espèces.

defrichement

Défrichement pour le charbonnage

coupe selective

Coupe sélective

Les mesures pour la conservation

Afin d’assurer durabilité de l’utilisation de ces deux espèces, des stratégies particulières ont été prises en compte et mises en œuvre avec la participation des communautés. Des réglementations ont été mises en place pour la gestion des ressources naturelles, des campagnes d’éducation et sensibilisations ont été mises en œuvre pour le rappel des réglementations en vigueur et l’importance de la biodiversité.

  • Pour le cas de Dioscorea orangeana: un plan de gestion a été élaboré et mis en œuvre, priorisant des essais pour sa multiplication et enrichissement dans la forêt, la recherche d’alternatives pour réduire son exploitation à l’état sauvage et la régulation de son exploitation.
  • Pour le cas de Delonix velutina: un plan de zonage a été élaboré avec les communautés, délimitant les parties exploitables dans la forêt et les parties réservées à régénération naturelle de l’espèce. Des recherches sur l’évaluation quantitative et la croissance des ressources disponibles ont été mises en œuvre afin de réguler son utilisation. L’espèce est utilisée pour l’enrichissement de la forêt, et des actions pour accroître la durabilité de l’utilisation des pirogues ont été mises en œuvre

La présence de ces deux espèces est un des témoins de l’importance du site. C’est une des raisons  expliquant la création de la nouvelle aire protégée Oronjia. Pour l’atteinte des objectifs de gestion du site, l’implication des membres communautés dans la gestion a été privilégiée pour garantir son efficacité. Pour les bénéfices de la population, comme le site offre une forte potentialité touristique notamment par sa biodiversité, le paysage splendide et les vestiges historiques qu’il abrite, il sera valorisé pour un écotourisme, en outre, les ressources naturelles seront gérées de façon rationnelle pour assurer la durabilité de leur utilisation.

pepiniere

Production de plantes pour l’enrichissement de la forêt en plantes utiles

appui communautes

Appui des communautés pour l’endurcissement des pirogues augmentant la durée de leur utilisation

Jimmy RAZAFITSALAMA, Facilitateur de Conservation de la NAP Oronjia

Missouri Botanical Garden Antsiranana